In her, me and …

Cela faisait un moment que nous en parlions. Depuis sa sortie en réalité et aucun de nous deux n’avait osé franchir le pas et relancer la discussion, ou en faire l’acquisition.

Il a fallu une occasion particulière, pour qu’un lundi matin il se réveille en évoquant cet achat. J’étais d’accord et enthousiaste à l’idée.

Nous n’avons pris la route qu’après le passage du facteur, in extremis, le vendredi.

C’est un objet magnifique, s’il n’avait pas de connotation sexuelle manifeste, il pourrait avoir sa place dans le salon.

Il est doux au toucher, nervuré, travaillé, pensé. Il a la chaleur du bois, alliée à la douceur de son vernis.

Les billes à l’intérieur sont excitantes rien qu’au produit qu’elles font. Déjà à la prise en main j’avais le sentiment d’une grande promesse.

Dès le premier soir, il a décidé de le sortir, pris par l’envie et son caractère intrigant. La partie en forme de bulbe en moi, je me retrouvais avec un penis en bois d’une taille certaine. Déjà, rien que cette vision de moi me procurais un plaisir certain. J’aimais cette vision que j’appréhendais, celle de porter un pénis en érection. Déjà j’avais un sentiment de puissance.

Pressé par l’excitation, il essayait de le prendre en lui, après l’avoir couvert d’un préservatif, mais sans préparation, malgré le lubrifiant, il était trop gros.

Nous avons alors essayé à deux. Elle venant s’empaler sur ma bite en bois. J’appréhendais, j’avais peur de lui faire mal et donc décidait de la laisser faire. Cependant l’objet était légèrement mal placé et me faisait un peu mal. La rigidité de cette proéminence fit qu’un coup malheureux arrêta ce premier essai. Ce qui ne nous empêcha pas de profiter autrement, à trois.

Nous essayâmes à nouveau le dimanche matin. Lui n’hésita pas à me branler vigoureusement, utilisant la poignée, ou le bulbe, à cet effet. Il me fit partir assez aisément et j’aimais ça, je ne pouvais rien faire d’autre que profiter.

Alors elle pris ledit bulbe en elle pour à nouveau me faire jouir, en me prenant, longuement, avec mes jambes autour de sa taille… je voyais son sourire et ses yeux malicieux s’éclairer, à mesure que mon plaisir monter. Elle aimait ça, me baiser et ça se voyait. A tel point que les dernières digues de timidité se brisaient et j’osais du dirty talk à son égard. Elle jouait avec moi, et j’aimais ça.

il changea de point de vue, pour se mettre derrière elle, et guider ses coups de rein. Ils me baisaient à deux. Je retrouvais la sensation du sexe avec lui, sa manière de faire. Ils étaient beaux tous les deux, ils s’embrassaient alors qu’elle était en moi. À nouveau, je partais.

Nous fîmes une courte pause, pour qu’elle retrouve son souffle, et qu’elle retire le jouet. J’étais insatiable, j’avais envie encore de sexe, d’être avec eux.

J’osais alors, et nous inversions les rôles. Je la pris elle et la baisait moi sur elle, elle les jambes écartées. Je ne sais si ce sont les billes l’intérieur du bulbe qui faisaient leur effet, ou le fait de la voir partir et prendre son pied, qui me fit partir et jouir, rapidement. J’avais l’impression que mon orgasme venait de mon cerveau, plus que de mon sexe.. Je prenais du plaisir en lui en donnant, sentant la puissance de ce geste, et du plaisir partagé, même si j’avoue que je prenais mon pied et mes sensations guidaient mon geste, ainsi que ses soupirs et sourires. J’étais trempée.

C’est ainsi que je m’allongeais sur elle pour pouvoir aller plus vite et plus profond. Je l’embrassais, la caressais, j’avais l’impression d’une osmose, avec lui qui nous regardait et semblait aussi apprécier le spectacle.

Je la baisais ainsi jusqu’à ne plus pouvoir tenir …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :